• A
  • A
  • A
  • АБB
  • АБB
  • АБB
  • А
  • А
  • А
  • А
  • А
Обычная версия сайта

Книга

Littératures croisées: La langue de l'autre. Fragments d'un polylogue franco-russe (XXe-XXIe siècles)

PUN-Éditions universitaires de Lorraine, 2017.
Научный редактор: M. Stemberger, L. Chvedova.

Les rapports culturels et littéraires entre la Russie et la France, aussi intenses que complexes, constituent un objet de choix pour une étude des « multiples langues » de la littérature comparée. D’un point de vue français, la Russie a traditionnellement fait fonction d’un de ces « fundamental others » (E. Adamovsky) co-constitutifs de la propre identité : des discours sur la Russie (tsariste, soviétique, contemporaine), se dégage une image à l’envers de la France, « toute une anti-France » (S. Cœuré). Du côté russe, la France apparaît de même comme un « autre » privilégié : cas paradigmatique donc d’auto-/hétéro-images – et de littératures – croisées. Dans cette section, organisée en collaboration entre l’Université de Lorraine et l’Université de Vienne, il s’agira d’étudier, sur un vaste corpus franco-russe du XXe et du XXIe siècles, présences et représentations des respectives langues autres, avant tout dans la fiction littéraire, mais aussi dans le genre « frictionnel » de la littérature de voyage. Nous envisageons d’explorer surtout les pistes de réflexion suivantes : langue et identité ; langue et (dé-)construction d’une image de la culture/de la société autres ; fonctions du texte littéraire comme « interdiscours » (J. Link) dans une perspective de médiation interculturelle ; métadiscours sur la question de la langue dans les textes d’auteurs russes en France (et vice versa), émigrés et voyageurs ; parcours d’écrivains entre les langues, entre les cultures ; échanges linguistiques, phénomènes d’hybridisation ; stratégies rhétoriques/narratives et prises de position idéologiques face à la langue de l’autre, entre exotisation/folklorisation et familiarisation, « othering » et appropriation, essentialisation et contextualisation interculturelle. Enfin, le discours (littéraire et critique) sur la traduction et le (prétendument ?) « intraduisible » se révèle fort éclairant quant à la mise en scène – et en question – d’un imaginaire plus ou moins stéréotypé de l’autre.

Главы книги
Littératures croisées: La langue de l'autre. Fragments d'un polylogue franco-russe (XXe-XXIe siècles)