• A
  • A
  • A
  • ABC
  • ABC
  • ABC
  • А
  • А
  • А
  • А
  • А
Regular version of the site

Article

Faire des études pour rester : parcours d'étudiants africains en France

Migrations Société. 2014. Vol. 26. No. 156. P. 17-30.

On peut aujourd’hui rencontrer un nombre assez important d’Africains qui ont terminé des études supérieures européennes et qui doivent faire un choix : retourner dans leur patrie ou rester en Europe (ou partir en Amérique, au Canada, en Australie). Pour la plupart d’entre eux, le choix est néanmoins évident : ils restent. Ayant passé plusieurs années dans un pays européen, ils n’accepteront plus pour eux-mêmes les conditions qui existent chez eux sur le Continent, tant en ce qui concerne la politique, l’économie, que la vie quotidienne. Pourquoi leurs parents, qui étaient étudiants eux aussi dans des établissements d’enseignement supérieur européens au milieu du XXe siècle, firent-ils tout leur possible pour retourner en Afrique, alors que ceux de la génération actuelle affirment que, pour eux et pour leurs enfants, la seule possibilité est de rester vivre dans la société européenne ? Qu’est-ce qui pousse aujourd’hui les jeunes gens originaires des pays africains à refuser de marcher dans les pas de leurs parents, à refuser d’accepter les règles de la société de leur pays d’origine, et refuser, au fond, de repartir de zéro, plutôt que de rester en Europe ? Et qu’est-ce qui est déterminant dans ce choix : les années de formation dans un autre pays, qui leur permettent de voir autrement le monde, un monde qui ne ressemble pas à celui dans lequel ils sont nés, ou est-ce la situation politique et économique des Etats africains, qui explique pourquoi les jeunes gens éduqués ne souhaitent pas revenir ?